Décès de Jeanne Colette, figure de la résistance communiste

Jeanne Colette, maillon essentiel de la résistance communiste entre Paris, le Nord et Bruxelles, vient de mourir à l’âge de cent ans à Bray-Dunes, où elle résidait. Son corps sera inhumé à Neuville-en-Ferrain, près de Tourcoing, sa ville natale, le 9 décembre. Dans son édition du même jour, Liberté Hebdo revient sur son parcours, un « exemple de dévouement », selon Claude Coussement, un historien amateur qui prévoit la publication d’un livre sur elle au printemps 2017.

 

 

 

lh59-se49-q14

Publicités

Publié le 7 décembre 2016, dans Les Actus de Liberté. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :